Menu
Vivre consciente

Les blessures de l’enfance, à l’origine de nos conflits d’adultes.

Le pouvoir des blessures de l'enfance

Lorsque nous sommes enfants, nous sommes comme une éponge qui absorbe tout ce qu’elle reçoit sans filtre et nous nous construisons entre les mains de nos parents et de notre environnement familial direct : nous imitons leurs comportements, nous recevons de l’affection, nous apprenons les règles, les limites et valeurs. C’est là que les blessures de l’enfance sont générées inconsciemment par nos parents qui, en ne soignant pas leurs propres blessures de l’enfance, nous les transmettent, inconsciemment, comme leur nom de famille, la couleur de leurs yeux ou de leurs cheveux.

Il y a des blessures que l’on ne voit pas mais qui peuvent s’enraciner profondément dans notre âme et vivre avec nous le reste de nos jours. Les blessures émotionnelles sont les traces de problèmes vécus dans l’enfance et qui déterminent parfois, lorsqu’elle est activée, à quoi ressemblera notre qualité de vie à l’âge adulte.

Les études neurologiques montrent que l’enfance est sans aucun doute l’étape la plus importante du développement du cerveau d’un enfant. Les premières expériences vécues inconsciemment affectent profondément le développement physique, cognitif, émotionnel et social de l’enfant et de l’adulte qu’il deviendra. Être capable de reconnaître ces blessures émotionnelles implique de reconnaître et d’accepter que nos parents n’étaient pas parfaits et que notre enfance n’était pas aussi belle que nous nous en souvenons. Accepter nos blessures implique une grande dose de courage + une volonté de vouloir sortir de notre zone de confort et de prendre conscience que nous pouvons changer nos vies et que nous sommes dignes de la vie dont nous rêvons.

« Les blessures émotionnelles sont le prix que nous devons tous payer pour être indépendants.”.- Haruki Murakami

Dans cette note, je me concentrerai sur une brève description de chacune des 5 blessures de l’enfance les plus courantes, avec lesquelles chacun de nous coexiste inconsciemment:

1. LA BLESSURE DE L’ENFANCE DE L’ABANDON

Ceux qui ont vécu l’abandon (réel ou symbolique) dans leur enfance considèrent la solitude comme leur plus grand ennemi. Cela les a tellement marqués qu’ils sont constamment vigilants pour ne pas être laissés seuls, donc à de nombreuses reprises ils prendront l’initiative d’abandonner les autres de peur d’être abandonnés, comme mécanisme de protection.

Leur plus grande peur est de faire face à une séparation, de sorte que les relations sont vécues avec des doses d’insécurité, de peur et de suspicion, étant plus vulnérables à la création de liens de dépendance affective. Ils préfèrent vivre une vie de couple toxique plutôt que d’être seuls.

Comment guérir cette blessure : Travailler la peur de la solitude, la peur d’être rejeté et les barrières invisibles au contact physique. C’est l’enfant intérieur, et non l’adulte, qui a peur qu’ils le quittent, il faut donc le serrer dans ses bras pour qu’il se sente en sécurité et puisse peu à peu profiter de ses moments de solitude.

Phrase de guérison : « Je m’aime et je m’accepte tel que je suis »

Heridas de infancia y los padres
Les blessures de l’enfance sont les traces de problèmes vécus dans l’enfance.

2. LA BLESSURE DE L’ENFANCE DU REJET

C’est l’une des blessures les plus profondes car elle implique le rejet de nos pensées, sentiments et expériences. Elle trouve son origine dans des expériences de non-acceptation par les parents, les parents proches ou les pairs à mesure que l’enfant grandit.

Lorsqu’un enfant reçoit des signes de rejet, la graine du mépris de soi pousse en lui et il pense qu’il n’est pas digne d’amour ou d’être aimé, interprétant tout ce qui lui arrive à travers le filtre de cette blessure. La moindre critique vous fera souffrir et, pour compenser, vous aurez besoin de reconnaissance et d’approbation pour le reste.

Comment guérir cette blessure : Commencer à vous valoriser et à vous reconnaître, en ignorant les messages que le critique intérieur vous envoie, venant de votre enfance.

Phrase de guérison : « Je m’aime et je m’accepte tel que je suis »

3. LA BLESSURE DE L’ENFANCE DE L’HUMILIATION

Cette blessure s’ouvre lorsque l’enfant sent que ses parents le désapprouvent et le critiquent, affectant directement son estime de soi, surtout lorsqu’ils le ridiculisent.

Il construit une personnalité dépendante qui est prête à tout pour se sentir utile et valide, ce qui contribue à nourrir davantage sa blessure, car si les autres ne le reconnaissent pas, il ne le fera pas non plus. Quiconque a subi une humiliation a du mal à s’exprimer et est un spécialiste de rire de lui-même. Il se considère beaucoup plus inférieur et moins important qu’il ne l’est en réalité, oubliant ses propres besoins.

Comment guérir cette blessure : L’humiliation est un lourd fardeau émotionnel qui doit être libéré par le pardon envers les personnes qui l’ont blessée, en faisant la paix avec le passé.

Phrase de guérison : « Je m’aime et je m’accepte tel que je suis »

4. LA BLESSURE DE L’ENFANCE DU TRAHISON

Elle survient lorsque l’enfant s’est senti trahi par l’un de ses parents parce qu’il n’a pas tenu une promesse. Cette situation générera des sentiments d’isolement et de méfiance qui, parfois, peuvent se transformer en jalousie, car l’enfant ne se sent pas digne de ce qui a été promis et de ce que les autres ont. Cette blessure émotionnelle construit une forte personnalité, dans laquelle le besoin de contrôle prédomine pour assurer la fidélité et la loyauté, ce qui ne permet souvent pas aux autres de respirer.

Comment guérir cette blessure : Il faut travailler sur la patience, la tolérance, la confiance et la délégation des responsabilités aux autres.

Phrase de guérison : « Je m’aime et je m’accepte tel que je suis »

5. LA BLESSURE DE L’ENFANCE DE L’INJUSTICE

Cette blessure émotionnelle naît lorsque les parents sont froids et rigides, avec une éducation autoritaire et peu respectueuse envers les enfants. Une demande constante engendrera des sentiments d’inefficacité, d’inutilité et un sentiment d’injustice.

Cette blessure émotionnelle génère des adultes rigides qui ne pourront pas négocier ou entretenir des dialogues avec des opinions différentes. Leurs intentions tournent autour de gagner en puissance et en importance, jusqu’au fanatisme de l’ordre et du perfectionnisme.

Comment guérir cette blessure : La façon de guérir est de travailler sur la rigidité mentale, en cultivant la flexibilité et la confiance envers les autres.

Phrase de guérison : « Je m’aime et je m’accepte tel que je suis »

El poder de las heridas de infancia
Des sentiments d’abandon peuvent survenir régulièrement dans l’enfance.

Peu importe à quel point vous croyez ou ressentez la relation que vous avez avec vos parents, vous avez encore des blessures à guérir. N’oubliez jamais que c’est votre enfant intérieur qui a subi ces expériences traumatisantes et c’est vous, en tant qu’adulte, qui en vivez les conséquences et les blocages dans votre présent. Quelque chose d’aussi essentiel que d’apprendre à prendre soin de soi, à se prioriser chaque jour pour se déconnecter peu à peu des ressentiments cachés, permettra de cesser d’être captifs des blessures du passé. La mémoire ne peut pas effacer les larmes de ce qui a été vécu, mais elle peut leur donner le calme et la tranquillité comme celui qui voit un fleuve couler.

Tout passe ! Vous guérirez lorsque vous déciderez de le faire !

La Thérapie Transgénérationnelle Évolutive, grâce à l’étude de votre arbre généalogique, basé sur la psychogénéalogie, vous permettra d’accéder à l’événement / expérience qui a généré la blessure que vous souhaitez soigner et ainsi débloquer votre présent.

No Comments

    Leave a Reply